Ne pas confondre le vertige et l’acrophobie, cette phobie désigne une peur irrationnelle des hauteurs et du vide.

Quels sont les types de symptômes de l’acrophobie ?

Traverser une passerelle, longer un ravin, et parfois même monter un escalier pour un acrophobe est mission impossible.

Parfois, certains acrophobes peuvent être atteint de symptômes rien qu’en pensant à une situation de vide, en regardant une vidéo ou une photo.

Certains souffrent d’une telle angoisse face aux hauteurs qu’ils peuvent aller jusqu’à la crise de panique.

Les personnes atteintes d’acrophobie ne sont jamais sereine nulle part, car elles pensent toujours aux risques qu’elles encourent.

Vous developper ce qu’on appelle la peur d’avoir peur.

Cette peur excessive peut se transformer en nombreuses crises de panique ou attaques de paniques.

Voici une définition complet de WikiPedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Acrophobie

D’où vient l’acrophobie ?

Les personnes souffrant d’acrophobie ont un problème au niveau de l’oreille interne, ce qui provoque un dysfonctionnement de la proprioception.

Ce terme désigne en réalité la capacité à garder son équilibre et à se situer dans l’espace.

Mais il ne faut pas écarter la possibilité qu’un vertige puisse dériver en acrophobie.

De ce fait, il est essentiel pour une personne ayant des doutes sur son acrophobie de consulter un spécialiste et un ORL, afin de vérifier si c’est une peur rationnelle ou si cela est directement liée à un problème de santé.

L’acrophobie peut également se manifester suite à une chute ou une expérience traumatisante. Si un jour, vous vous êtes retrouvé bloqué dans une situation délicate, coincée quelque part en ne pouvant plus monter ou descendre, alors l’acrophobie peut se développer chez vous.

Comment soigner l’acrophobie ?

Dans les cas de symptômes liées à acrophobie, il est conseillé de suivre une thérapie cognitive et comportementale, appelé TCC, il s’agit en fait du traitement de référence pour les phobies.

L’objectif : désensibiliser le patient. Un peu dans le même principe que les patients allergiques, le but est de confronter la phobie et d’évaluer le degré de gravité.

En général, il est recommandé d’effectuer 10 à 15 séances de thérapie cognitive et comportementale afin de traiter une phobie simple.

Simple signifie que la phobie est identifié, par exemple : les hauteurs.

Pour les patients souhaitant s’accompagner d’une relaxation supplémentaire, la sophrologie est une bonne alliée. Une pratique régulière de relaxation peut aussi diminuer le niveau d’anxiété, et également anticipée les crises liées à la phobie du patient.

Voici une méthode de sophrologie qui va vous permettre de mieux respirer et mieux gérer votre peur du vide et l’attaque de panique : https://stress-solution.info/angoisse-anxiete-la-respiration-marche-la-marche-afghane/

Comportement et réaction d’un acrophobe

L’acrophobie déclenche un mécanisme d’évitement chez les personnes atteintes, le corps réagis de manière à supprimer toute confrontation possible avec la hauteur ou le vide.

En effet, une confrontation directe avec l’élément phobique peut suffire à déclencher une réaction violente et anxieuse chez les acrophobes.

Symptômes : Battement cardiaque rapide, transpiration, palpitation, sensation de tomber dans le vide, perte d’équilibre, frisson, vertige et bouffée de chaleur.

Autre cas d’anxiété, les crises d’angoisses aiguë.

Les crises d’anxiété peuvent se transformer en crise d’angoisse selon la gravité de la situation.

Symptômes : Impression de souffle coupé, douleur à la poitrine, sensation d’étranglement, nausées, impression de sortir de son corps.

Traiter l’acrophobie par la relaxation

Il existe plusieurs techniques liées à la relaxation, afin de se reconstruire naturellement, sans médicament.

– La psychothérapie

– L’hypnose

– La cyberthérapie : réalité virtuelle

– L’EMDR : désensibilisation par les mouvements oculaires

– La méditation pleine conscience

Rappelons que dans certains cas, certaines personnes ne peuvent pas suivre ce type de thérapie, car trop avancé dans le stade phobique pour se permettre une médecine dite, plus douce.

Alors, il est préférable de prescrire des antidépresseurs ou anxiolytiques afin de régler au plus vite le problème.

Il est difficile de prévenir l’acrophobie. Par contre, la prévention d’une éventuelle rechute est possible, en adoptant des techniques de relaxations pure. Le yoga, la sophrologie et la méditation.

Voici une vidéo de cohérence cardiaque qui peur vous aider à sortir de la peur et de vos obsessions :

La détende : clé de la concentration

Afin de permettre une ouverture à la visualisation, l’hypnose thérapeutique est la meilleure alternative.

Se faire aider par la visualisation hypnotique permet d’assimiler, d’intégrer et de comprendre comment rééduquer son système face à nos peurs et nos angoisses.

La personne entre en transe hypnotique afin d’accéder à un état d’acceptation et de réceptivité.

L’état d’hypnose permet de se remémorer les bons moments passés, les rencontres, la vie quotidienne et les années passées, tout cela en pleine confiance.

L’hypnose pour vaincre la peur du vide

L’hypnose est nettement semblable à la méditation pleine conscience.

Elle permet de faire la paix avec soi-même, d’apprivoiser et d’accepter les facteurs perturbateurs de notre vie.

Il suffit de rester honnête, de se concentrer et d’approcher le plus possible notre problème en le représentant dans sa tête.

Au-delà du sommeil et des émotions, le calme et la paix intérieure sont des éléments essentiels afin de travailler dans le calme.

L’hypnose vous permettra d’être lucide et conscient à tout moment.

Dans votre vie personnelle, dans votre travail, avec vos amies, face à des situations qui demande de la réflexion.

Une fois adulte, dans la plupart des cas, l’enfant développe les même phobies que ses parents.

Cela démontre combien il est important pour un enfant de recevoir une éducation participative au développement de la pathologie humaine.

C’est pourquoi, le mode de traitement utilisé pour l’acrophobie est adapté et choisi en fonction des personnes. Basé sur un mode de stratégie comportemental, le diagnostic et les suivies sont propre à chacun.

Vous trouverez une solution lorsque vous serez conscient que votre peur n’est pas encrée en vous, qu’elle peut simplement s’atténuer ou disparaitre si vous développer une paix intérieure.

Le Yoga pour se détendre et mieux gérer son anxiété

Beaucoup de personnes se mettent au yoga sans forcément connaitre la raison, un effet de mode ou une curieuse envie de tester de nouvelles choses.

Ces personnes y trouvent un tel plaisir personnel et psychologique, qu’ils en viennent à devenir de vraies sages.

C’est-à-dire qu’ils développent une envie incommensurable de gérer les angoisses qu’ils traversent avec sérénité et calme.

En participant à une thérapie de type méditation, relaxation, hypnose ou autre, vous franchissez déjà une première étape de volonté de vous en sortir.

Et cette première étape est l’une des plus importantes, car vous êtes sur le bon chemin pour la suite de votre thérapie et vaincre ce traumatisme.

La suite n’est faite que concentration et de précision, afin de vivre en paix, dans un esprit et un corps sains.

Être en adéquation avec son psychique, c’est également être en fusion avec son âme.

Pour conclure, l’attaque de panique, la peur et les nombreuses phobie peuvent être maitrisés. La vrai clef est d’adopter une des méthode que je viens de vous partager.

Il existe également des thérapie et des thérapies comportementale qui peuvent vous aider à vous libérer de vos troubles.