Découvrez dans cet article comment reconnaître le burn-out et comment s’en sortir rapidement.

J’espère qu’a la fin de cet article vous aurez des mots sur votre mal-être et des solutions pour aller mieux.

Tout d’abord, le burn-out peut être causé par de nombreuses raisons.

Ce déséquilibre est souvent causé par un évènement bouleversant comme le décès d’un membre de la famille, la fin d’une relation intime ou des problèmes médicaux.

Ces évènements ont un grand impact sur votre santé mentale et même si tout le monde les vit différemment, le burn-out peut toucher de nombreuses gens après les avoir vécu.

Malheureusement, on ne s’en rend compte que trop tard.

Les symptômes peuvent se diviser en trois catégories.

Ainsi, les symptômes du burn-out peuvent être physiques, psychiques et comportementaux.

Mais force est de constater que la plupart des personnes touchées par ce phénomène ne veulent pas rencontrer des psychologues.

Or, la personne atteinte de burn-out mérite bien un arrêt-maladie afin de se ressourcer, car il est aussi considéré comme une maladie professionnelle.

Il est donc important de savoir qu’à partir du moment où vous entrez dans un état de burn-out, vous êtes une personne malade et il est essentiel de se soigner pour que votre état ne s’aggrave.

Bien sûr, il est utile d’en parler à votre médecin traitant, mais l’idéal est de consulter un psychiatre et non à des médecins généralistes.

S’il diagnostique un burn-out, un arrêt de travail doit être observer.

A votre retour au travail, vous devez d’abord éviter une charge de travail trop importante et avancer progressivement.  

Les symptômes physiques du burn-out :

La fatigue est l’un des signes importants du burn-out.

Cela est caractérisé par un manque d’énergie sans raison apparente et vous avez l’impression de faire beaucoup d’efforts dans votre vie professionnelle.

C’est en continuant à accumuler les efforts, en dépassant vos capacités et avec un travail excessif que vous vous sentez dans un état de fatigue.

C’est sur ce point que la différence entre la dépression et le burn-out est palpable.

Car le burn-out vous force à céder à la fatigue après une période d’efforts.

Alors qu’avec la dépression, on se sent déjà épuisé dès le lever.

Dans ce cas, il y a une fatigue chronique et on déploie beaucoup d’efforts pour supporter la pression dans son sphère du travail.

C’est là qu’on peut se sentir dépassé par les évènements et que le contrôle nous échappe à cause de cette souffrance quotidienne qui nous range.

Il est donc important de consulter un psychologue avant l’épuisement total.

La plupart des gens touchés par le burn-out pensent que c’est une simple fatigue et ils continuent à se lever et aller travailler.

Mais cette fatigue est toujours accompagnée d’insomnie.

En vous tracassant pour les choses que vous devez faire le lendemain ou celles que vous n’avez pas pu faire durant la journée écoulée.

La résultante, c’est que vous avez du mal à retrouver le sommeil.

Ces troubles du sommeil sont plus persistants pour les bourreaux de travail, car en dehors de l’épuisement général, le travail excessif peut aussi ramener à une fatigue émotionnelle.

Cela provoque la peur d’un sentiment d’échec.

Un des problèmes récurrents est de ne pas savoir dire non.

Par exemple, toujours aider un collègue ce augmente aussi votre quantité de travail et votre épuisement.

C’est souvent cette importante charge de travail est un facteur de stress.

C’est en cumulant le travail qu’on commence à s’épuiser.

Le surmenage au travail, ce qui entraîne une usure psychologique.

Aider les collègues peut devenir un facteur de stress, car la charge de travail devient trop importante.

C’est à partir de là que vous commencez alors à trouver votre travail épuisant.

Rien que le fait d’évoquer votre job peut vous emmener à une situation de mal-être et une fragilité émotionnelle.

Ces signes doivent vous alerter.

A part le burn-out professionnel, il peut aussi y avoir d’autres cas comme le burn-out parental ou le burn-out maternel.

Ces deux derniers viennent des problèmes familiaux et du stress lié aux enfants, car le burn-out n’est pas forcément toujours relié au travail.

Les symptômes physiques du burn-out :

Les symptômes peuvent aussi se traduire en douleurs physiques comme le risque de stress, de tension, de maux de tête ou des douleurs musculaires.

Le burn-out peut même emmener des problèmes de digestion et un manque d’appétit.

Par conséquent, vous allez rapidement remarquer que vous maigrissez.

Mais souffrir de stress peut aussi avoir une grande influence sur notre processus de digestion en causant des problèmes d’estomac ou d’intestins.

Cependant, il faut rappeler que les symptômes du burn-out sont basés sur ceux du stress et parmi eux, on peut observer des palpitations cardiaques, de l’hypertension artérielle et une hausse du taux de cholestérol.

Cela augmente votre vulnérabilité face aux maladies, car notre système immunitaire est particulièrement affecté.

En effet, l’organisme est plus vulnérable donc, on peut tomber malade fréquemment.

Si vous avez déjà des ennuis de santé comme certaines maladies ou allergies, un niveau d’anxiété élevé alors faut peut être commencer à dire stop et prendre soin de vous.

Donc, il est essentiel de gérer le stress pour éviter d’autres complications de santé.

Les symptômes psychiques du burn-out :

 

La personne atteinte de burn-out est épuisée physiquement.

Avec des mois de surcharge de travail intense, le cerveau peut aussi être atteint par la fatigue et conduire à une souffrance psychique.

Avec le sentiment d’être à bout de forces et exténué…

Le besoin d’un grand repos se fait urgent, car si l’on s’abstient, la fatigue chronique n’est pas très loin.

Vous serez dans un cercle vicieux de fatigue et cela est toujours accompagné des troubles du sommeil.

De plus, gérer le stress et la pression de travail n’est pas une tâche facile.

C’est pour toutes ces raisons que vous aurez des problèmes de concentration.

Ensuite, vous commencez à commettre des erreurs dans la sphère du travail et que vous trouvez votre travail ennuyeux.

Cette situation de lassitude le sentiment d’incompétence aggrave encore plus la santé mentale de la personne, car il commence à se sentir dépassé par les évènements. 

Des problèmes de concentration et des troubles de mémoires :

Ainsi, on arrive difficilement à garder notre concentration et à mesure que le temps avance, ces problèmes de concentration deviennent de plus en plus graves à cause du stress.

Un état de stress permanent augmente la production de cortisol et cette surdose hormonale est nocive pour l’hippocampe, ce qui déclenche des symptômes du burn-out.

En effet, l’hippocampe est le responsable de la capacité de concentration et de la mémoire et l’augmentation de la production de cortisol affecte les neurones.

Ainsi, ils peuvent s’épuiser et même mourir du fait du stress durable.

Mais revenons sur la perte de mémoire ; généralement, les personnes atteintes de burn-out se plaignent que leur mémoire leur fait défaut et qu’elles ont du mal à retenir les choses.

Ainsi, on déploie beaucoup d’efforts dans l’accomplissement de notre travail, mais cette défaillance fait émerger un sentiment d’incompétence et un épuisement mental

Une mauvaise image de soi :

Cet épuisement au travail est aussi dû à une charge de travail trop importante durant des mois, voire des années.

C’est à cause de cet épuisement psychologique qu’il est recommandé de suivre un traitement.

Car comme les autres organes, le cerveau peut aussi être saturé, car il ne peut plus supporter la pression et a besoin de repos pour se régénérer.

En fonction de vos symptômes, le médecin vous prescrit le traitement adéquat comme des antidépresseurs par exemple.

Si vous continuez, il se peut que vous commenciez à douter de vous-même et de vos capacités. 

Mais vous pouvez très bien adopter dès aujourd’hui des méthodes naturelles pour vous détendre et calmer votre burn-out : https://stress-solution.info/anxiolytique-naturel-stress-angoisse/

Vous vous lasserez alors de votre travail et cette lassitude conduit à un mal-être et un épuisement professionnel…

Dans ce cas, on peut se sentir amoindri et avec le stress, on commet de plus en plus d’erreurs.

C’est à partir de là que l’on a une mauvaise image de soi, car très souvent, on s’attribue tous les échecs.

De plus, vous allez remarquer que vous pouvez difficilement expliquer vos pensées et vous êtes souvent irritable et agité.

Cette irritabilité vous incite à être blasé et vous avez l’impression de ne rien pouvoir faire et d’être impuissant(e)

En dehors de ces symptômes, il se peut aussi que le burn-out conduit à la dépression et l’anxiété.

Dans ce cas, le sentiment constant de déprime et de négativiét persiste.

Les symptômes comportementaux du burn-out :

Le stress lié au burn-out conduit la personne à commettre plus d’erreurs dans son milieu professionnel et même personnel.

Plus d’erreurs signifie moins de réussite, car la personne est dans un état de fatigue de plus en plus accentué de jour en jour.

Et plus vous commettez d’erreurs, plus vous avez une mauvaise image de vous-même et cela augmente le stress.

Cela entraîne davantage d’erreurs et souvent, les personnes qui sont atteintes de tous ces symptômes ont recours à des substances pour freiner la fatigue et le stress.

Certains commencent à fumer et d’autres à prendre des somnifères, mais d’autres formes plus extrêmes d’abus de substances sont éventuellement possibles.

Cela peut calmer les symptômes, mais seulement pendant quelques heures.

Plus le temps avance, plus la personne en prend ces substances plus fréquemment. 

Même si c’est surtout observé chez une personne touchée par la dépression, une personne atteinte de burn-out peut aussi avoir un symptôme psychosocial.

Ainsi, elle évite de plus en plus le contact social puisqu’elle a moins envie de parler à des gens et elle ne sait pas comment affronter ses symptômes.

Cependant, cette diminution de contact entraîne des symptômes de la dépression.

Bien sûr, il existe des traitements pour sortir du burn-out.

Pourtant, je vous recommande de prévenir et détecter ses néo-symptômes pour éviter qu’il ne s’enracine.

Lorsqu’il est déjà présent, le plus important est de savoir comment vous allez affronter votre souffrance.

Dans ce cas, votre personnalité joue un rôle essentiel face aux éléments négatifs et elle peut vous aider à choisir une bonne ou une mauvaise façon d’y faire face. 

Voici quelques conseils qui peuvent vous protéger contre le burnout et ses symptômes :  essayez de partager vos sentiments en parlant avec vos amis et les membres de votre famille pour avoir leur avis et éviter l’isolement.

En effet, le soutien social est essentiel pour pouvoir s’en sortir :

Voici un guide du gouvernement sur le syndrome de l’épuisement professionnel et le burn-out : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/Exe_Burnout_21-05-2015_version_internet.pdf

Vous devez aussi fixer vos limites pour les autres et ne pas avoir peur de les faire savoir, surtout dans votre milieu professionnel.

Cela vous permet de ne pas avoir une surcharge de travail, car les gens qui donnent trop aux autres et qui ne savent pas dire non finissent par crouler sous le travail.

De plus, ce type de personne trouve que c’est difficile de demander de l’aide alors qu’il aide les autres constamment.

Mais par-dessus tout, vous devez trouver la force de sortir du déni.

Enfin, menez un style de vie optimiste, car vous n’êtes pas responsable des échecs de votre entreprise.

Enfin soyez proactif et la lecture de cet article démontre votre envie de cherche des solutions pour retrouver la sérénité.

En tout cas, ce fut un vrai plaisir de vous partager cet article et j’espère vraiment qu’il vous aider à revivre une vie sereine.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.