La dépression : comment s’en sortir ?

Pour pouvoir surmonter la dépression, il est important de connaitre toutes les formes, même si souvent, elle est connu par sa forme la plus sévère.

Tout d’abord, il y a des symptômes dépressifs très évident qui indiquent qu’une personne est souffrante.

Il est essentiel de combattre la dépression car l’inaction lui fait gagner du terrain.

Dans cette article, je vous vous partager mes méthodes pour retrouver plus de positivité et de bonheur dans votre vie.

Les symptômes de la dépression

Durant le premier stade de la dépression, la concentration et la mémoire sont les premiers à être touchées.

Ainsi, les premiers symptômes de la dépression sont la perte de mémoire, la difficulté à se concentrer.

Cela est causé par la surproduction de cortisol, l’hormone qui provoque le stress.

Le cortisol endommage les neurones de l’hippocampe et au bout d’un certain moment, la personne commence à se résigner car elle se met en tête qu’elle ne peut rien changer.

Mais avant cela, elle commence à se sentir impuissante et que ses efforts ne mènent à rien.

Cet état d’impuissance est la base même de la dépression.

Notre corps réagit à cette état, d’une façon à accentuer encore plus notre santé mentale

C’est une sorte de protection, un peu comme l’anxiété.

Le prochain stade est l’implication du cortex préfrontal gauche qui est responsable des pensées positives et les sentiments agréables.

Au fur et à mesure que la dépression avance, la personne commence à présenter les symptômes suivants : humeur triste, le désespoir, le mal-être, une perte de plaisir.

Plusieurs autres pensées négatives apparaissent après les troubles de l’humeur.

Si la dépression persiste encore et que le cortex frontal droit sera aussi concerné.

Ainsi, la personne peut avoir des idées noires et des sentiments négatifs.

De là naisse la culpabilité, un sentiment de dévalorisation.

Il se peut même qu’elle pense recourir au suicide.

Dans ce dernier stade, la personne se sent vide car ses projets d’avenir disparaissent d’un coup.

L’anxiété est toujours présente chez la personne et cet état anxieux persiste au fur et à mesure que son état s’aggrave. 

La dépression peut toucher tout le monde

Selon, l’OMS, plus de 300 millions de personnes souffrent de dépression à travers le monde.

Un million d’entre eux se sont donné la mort.

Une à deux mères sur dix souffrent de dépression prénatale.

Les sentiments négatifs que ressentent la mère peut avoir des conséquences sur le développement de l’enfant. 

Mais la dépression touche également les jeunes et les enfants.

La dépression chez l’enfant ne se manifeste pas de la même façon que chez l’adulte.

Car un adolescent peut présenter des somatisations sans expression verbale.

Les facteurs d’une dépression

Le premier facteur d’une dépression est la fragilité psychologique.

Elle est peut être associée à l’explosion d’une pathologie lourde non traitée.

Mais elle peut aussi être réactionnelle à la perte d’un proche ou à un licenciement…

En effet, la rupture d’équilibre de vie peut déclencher un état dépressif.

Car il se produit quelque chose d’inhabituel dans votre vie.

Les symptômes physiques :

Il est aussi important de préciser que les symptômes peuvent aussi être physiques comme une perte d’appétit, des maux de têtes ainsi que des troubles de sommeil.

Ces troubles peuvent se traduire par de l’insomnie ou de l’hypersomnie.

Même le processus digestif est également touché par le stress et on peut observer un gain ou une perte de poids considérable chez une personne dépressive

Les différentes sortes d’état dépressif :

La dépression mineure :

Il y a d’abord la dépression mineure.

C’est un épisode dépressif caractérisé par au moins deux symptômes mentionnés ci-dessous. Leurs durées est d’au moins deux semaines.

Presque tout le monde peut être atteint de ce type de dépression et la personne souffrante peut éprouver de un mal être profond.  

Cette dépression est celle que j’ai subi pendant de longue année et encore aujourd’hui, je vis des période de négativité passagère.

La dépression majeure :

Cette forme de dépression est caractérisée par la présence d’au moins cinq symptômes et peut être ressenti jusqu’à plus de deux semaines.

Elle est moins connue que la mineure et la personne qui en est atteinte n’éprouve qu’une seule période dépressive.

Même si elle est moins connue, un grand nombre de personnes en font l’expérience.

La dépression chronique :

Dans cette forme de dépression, les symptômes se présentent plus d’une fois et les périodes de dépression. 

Elle se font ressentir à plusieurs reprises avec des intervalles d’au moins deux semaines.

Pendant ce moment, la personne qui en est atteinte n’éprouve aucun symptôme.

La dysthymie :

Malgré le fait que cette forme de dépression est moins difficile que les autres, elle est quand même présente.

La personne peut même éprouver de la joie, c’est un trouble de l’humeur qui est parfois chronique.

La maniaco-dépression.

Une personne atteinte de cette forme de dépression est maniaque.

Ces épisodes maniaques, durant lesquelles elle éprouve une forte agitation et une forte euphorie, s’alternent aux épisodes dépressifs.

Ces personnes sont parfois très difficile à vivre et toxiques pour l’entourage. 

D’ou l’importance de comprendre cette état de dépression.

Toutefois, les périodes dépressifs sont plus longues que les épisodes maniaques.

Durant cet épisode dépressif, la personne éprouve les symptômes de la dépression susmentionnés. 

Il existe aussi d’autres formes de dépression.

Elles sont liées à des processus physiques ou aux hormonales comme la dépression natale, la dépression saisonnière, la dépression hivernale, ou encore la dépression liée aux menstruations. 

Comment surmonter une dépression ?

Si certains des symptômes précités vous correspondent, il s’agit peut-être d’une dépression.

Mais pour être certain du diagnostic, il est recommandé de faire appel à un psychiatre.

Pourtant, le blocage vient souvent du fait que les individus atteints de dépression n’ont aucune envie de consulter à cause du sentiment d’échec persistant.

C’est pour cela que soigner la dépression n’est pas une tâche facile.

Il est difficile de faire le premier pas vers le traitement de la dépression.

Cependant, il est essentiel de chercher de l’aide car le risque de rechute est grand.

Après une première dépression et après chaque rechute, le risque augmente considérablement.

Soigner sa dépression dès l’apparition des premiers symptômes est donc un impératif pour éviter une rechute sévère.

Le psychiatre et les antidépresseurs.

Le psychiatre est le seul professionnel autorisé et compétant à diagnostiquer une dépression car il a complété une formation essentiellement médicale.

Consulter un psychiatre et un thérapeute

Donc avant de vous ruer vers deS méthodes ou des compléments alimentaire. 

Je vous recommande consulter un spécialiste pour être certain(e) que vous subissez bien cette pathologie.

La plupart des psy préfèrent opter pour les traitements médicamenteux au lieu de la psychothérapie.

Le traitement peut durer plus longtemps que d’autres.

Certaines formes de dépression sont traitées avec succès grâce au recours à la médication. 

Mais force est d’admettre que si la cause de la dépression est physique et génétique, la thérapie ne peut se faire sans médication.

Personnellement, j’ai réussi à m’en sortir grâce à mon entourage et beaucoup de lecture pour comprendre mon mal être.

De nombreuses personnes de mon entourage familiale ont des périodes de négativités intenses.

Si vous avez des tendances dépressives dans la famille, il se peut que vous risquez d’en avoir également.

Les psychiatres peuvent donc prescrire des antidépresseurs et il en existe plusieurs.

Chacun s’adapte en fonction de la forme de dépression dont vous êtes atteint.

Les médicaments antidépresseurs interagissent avec toutes les autres thérapies.

Il y a quelques types de médicaments qui ont chacun leurs effets.

L’hormone sérotonine fait en sorte de nous offrir un bon sommeil et l’endorphine servent d’analgésique.

Ce dernier consiste à réduire la douleur et à procurer un sentiment agréable.

Les hormones dopamine et noradrénaline stimulent plutôt l’habitude et organisent les fonctions motrices.

Des dérèglements comme le stress chronique, un syndrome prémenstruel ou une dépression peut provoquer un manque de sérotonine.

Et le manque de sérotonine peut provoquer à son tour de l’hyperphagie, des maux de tête et des problèmes de concentration.

La carence en dopamine quant à elle peut stimuler des dépendances aux drogues, à l’alcool et aux cigarettes.

Cependant, la surabondances d’hormones peut avoir des effets secondaires comme la tension, des palpitations cardiaques, de l’anxiété et c’est pour cela qu’un bon équilibre hormonal est essentiel.

Vous le savez, je ne suis pas un grand fan des méthodes médicamenteuse.

Mais il est important pour moi de vous partager un guide complet pour avoir en main toutes les méthodes pour vous en sortir.

Sachez-le, les médicaments stoppe le symptômes mais ne guérissent pas.

Les méthodes naturelles contre la dépression

Traiter la dépression ne signifie pas forcément des heures de thérapie ou des journées à avaler des antidépresseurs.

Voici des méthodes qui peuvent être efficaces, pour réguler votre humeur naturellement.

Avoir des routines de détente : 

Trouver des moyens de vous détendre et adopter de nouvelle habitude le matin et le soir.

La dépression peut vous faire vous faire fuir et déconnecté des choses que vous aimez.

Cela peut également causer de la fatigue et des problèmes de sommeil. Le fait de vous détendre peut avoir un effet positif sur votre humeur.

Pensez à la méditation


La méditation est une forme de relaxation destinée à éclaircir votre esprit en se concentrant sur le va et vient de votre respiration, un mot ou un mantra.

Certaines études suggèrent que la méditation quotidienne peut aider à soulager le stress, l’anxiété et les symptômes de la dépression.

Les pratiques de pleine conscience, y compris la méditation, entraînent les gens à concentrer leur attention sur le moment. Cela aide à cultiver une attitude d’ouverture et d’acceptation, qui peut avoir des effets antidépresseurs.

Le yoga


Le yoga est un exercice corps-esprit. Une routine de yoga consiste en une série de postures qui aident à améliorer l’équilibre, la flexibilité, la force et la concentration.

Le yoga peut vous permttre d’améliorer votre clarté d’esprit, réduire le stress,

Des études de l’Université de Westminster, montrent que le yoga peut être bénéfique pour réduire les symptômes de la dépression.

Le kava : la plante antidépresseur

Le kava est une racine de la plante de kava qui est connue pour ses propriétés sédatives et anesthésiques. Il est le plus couramment utilisé comme ingrédient dans les thés relaxants.

Les régions du Pacifique Sud, y compris Hawaï, ont utilisé le kava pour la libération du stress, l’élévation de l’humeur et d’autres effec calmants

Les étapes primordiales pour se libérer d’un état dépressif

Seulement 15% des personnes atteintes de dépression trouvent la force de contacter un psychiatre. C’est pour cela qu’il est essentiel de trouver le moyen de s’en sortir soi-même.

Comme susmentionné, faire le premier pas est toujours difficile pour une personne déprimée mais le fait de s’occuper de soi peut aboutir à un épanouissement personnel, à condition de sortir du déni.

Le corps envoie des messages et il ne faut pas les ignorer.

Ensuite, vous devez vous pencher sur votre histoire.

En effet, les troubles dépressifs viennent souvent d’une souffrance lointaine, enfuie dans notre enfance.

C’est pour cela qu’il ne faut jamais négliger une humeur dépressive qui se prolonge et qui entraine un mal-être. 

Ensuite, entamez une psychothérapie car en parlant de nos souffrances, on se rend compte qu’il est temps de lâcher prise.

Cela peut être également une personne de votre entourage.

La parole agit comme un moteur qui favorise le changement d’état d’esprit et il est important d’être accompagné pour plonger dans sa douleur en toute sécurité.

Ce n’est qu’après qu’il faut se défaire de nos habitudes nocives et modifier certaines manières de réfléchir et de réagir.

Il est essentiel d’apprendre à dire non pour se faire entendre.

Il ne s’agit pas seulement de dire non au autre mais aussi à soi-même en prenant soin de notre corps, d’être attentif à nos besoins et de ne pas céder à la facilité.

Ainsi, vous pouvez enfin vous libéré de vos problème dépressif, de trouver un nouvel équilibre et de repartir libre avec un nouveau cadre de vie.

Pour compléter cet article, je vous propose une méthode pour vivre dans le moment présent : https://stress-solution.info/comment-vivre-le-moment-present/

Si vous souhaitez ma thérapie en ligne pour se libérer de l’anxiété, de l’angoisse et du stress : cliquez ici

Si vous avez la moindre question, n’hésitez à me laisser un commentaire.

Prenez soin de vous

Adam