Vous vivez dans l’angoisse, l’excès d’émotions fortes et le stress quotidien ?

Peut-être que votre vie ressemble à un enfer, et vous ne savez plus quoi faire pour allez mieux ?

Vous perdez tous vos moyens à chaque crise et vous avez l’impression que rien ne peut vous sauver de ce mal-être qui vous tue à petit feu ?

Eh bien, je suis là pour vous aider.

Si vous avez cliqué sur cet article, c’est peut-être que vous ne savez plus quoi faire pour vivre une vie normale et épanouie.

Moi-même, j’ai subi des crises d’angoisse pendant longtemps. En fait, elles ont duré 5 ans. Et cela fait maintenant 2 ans que je n’en ai plus.

Qu’est-ce qui m’a permis de surmonter mes crises d’angoisses ? À vrai dire, j’ai essayé toutes sortes de choses, avec plus ou moins de réussite.

Dans cet article, je vous partage donc le fruit de mon expérience, et je vous donne les clés pour apprendre à bien gérer vos émotions.

Les 13 méthodes essentielles pour prendre l’ascendant sur vos peurs et vos émotions, et ne plus les subir

Pourquoi devez- vous adopter les bonnes méthodes ?

Avant tout, je préfère vous avertir. Cet article n’est pas fait pour tout le monde.

En effet, celui-ci s’adresse uniquement à ceux qui sont prêts à remettre en cause leurs mauvaises habitudes pour ressentir calme et bien-être.

Les solutions que je vais vous proposer ont changé ma vie.

Si vous êtes prêts à faire les efforts nécessaires, vous aurez la possibilité de reprendre le contrôle de vos émotions.

Vous êtes prêts pour cette aventure ? Alors, allons-y.

À la fin de cet article, vous serez capable de :

  • Lâcher prise
  • Gérer vos émotions
  • Contrôler et calmer votre négativité
  • Apprendre à vous rassurer
  • Prendre du recul pour mieux vivre sans la peur

Bref, tout ce qu’il faut pour pouvoir gérer ses émotions et vivre normalement.

Lâcher prise pour se sentir libre

Lutter, combattre, stopper une émotion est une chose que vous ne devez pas faire.

Plus vous bloquez une émotion, et plus elle sera forte et violente.

Réfléchissez à deux fois avant de stopper une angoisse ou tout autre sentiment qui apparaît en vous.

Une émotion, qu’elle soit agréable ou désagréable, est un phénomène que vous devez accepter et comprendre.

C’est un signal envoyé par votre corps pour vous aider et vous protéger.

Au lieu de vous dire :

Oh, non, c’est trop dur ! Il faut arrêter ça rapidement, je ne me sens pas bien.

Vous devez vous dire :

Est-il vraiment important que je bloque cette émotion ?

Pourquoi est-ce que je me retrouve dans cet état ? Était-ce vraiment utile ?

À quoi bon lutter, si c’est pour avoir une crise d’angoisse encore plus forte la prochaine fois ?

Ne voyez plus votre mal-être comme une chose négative, mais comme une opportunité pour changer.

Pourquoi ? Eh bien, parce que vous ne pouvez rien faire à part accepter la situation et changer les choses.

C’est la condition pour aller mieux.

Maintenant que vous connaissez l’état d’esprit à suivre, abordons les méthodes de relaxation qui peuvent vous aider à lâcher prise.

Au commencement, il faut gérer vos émotions

Les battements de votre cœur accélèrent ?

Vous avez l’impression de tomber dans les pommes ?

Le sentiment de perdre le contrôle  ?

De devenir fou, ou même de mourir ?

C’est normal. Il s’agit là des signes caractéristiques d’une angoisse. Vous vous sentez submergé par vos émotions.

Dites-vous qu’en somme, il n’y a rien de grave. C’est simplement notre réaction qui amplifie les signes d’une crise.

La clé pour s’en sortir, c’est la respiration.

La respiration abdominale est une méthode qui fonctionne vraiment bien si vous souhaitez avoir le contrôle sur vos émotions.

Voici les 6 étapes pour gérer ses émotions :

  1. Isolez-vous dans un endroit calme à l’abri des regards. Cela vous permettra de mettre votre corps en condition de détente et de relaxation. C’est très important
  2. Commencez à inspirer lentement et calmement, par le nez, en comptant jusqu’à 5.
  3. Pendant ce moment d’inspiration, concentrez-vous sur la vague d’oxygène qui parcourt votre corps. Ressentez-la. C’est cette respiration qui vous donnera l’énergie pour lâcher prise et faire comprendre à votre corps que vous contrôlez la situation.
  4. Expirez par la bouche ou par le nez en comptant une nouvelle fois jusqu’à 5. Toujours de façon calme et détendue.
  5. Ne cherchez pas à tout prix à vous détendre. Faites simplement les va-et-vient de votre respiration, le plus calmement possible.
  6. Répétez l’exercice autant de fois que nécessaire, jusqu’à ce que vous vous sentiez calme et détendu.

Pour illustrer mon propos, voici une vidéo qui va vous aider à réaliser correctement l’exercice :

Maintenant que vous avez compris le principe, regardons comment se détendre à tout moment.

Se recentrer sur soi et sur le moment présent : la pleine conscience

Vous avez essayé de nombreuses méthodes pour vous calmer ?

Médicaments, exercices de relaxation, sophrologie, etc., et rien ne marche ?

Il existe une pratique efficace pour gérer n’importe quelle émotion. C’est la pleine conscience.

Savoir revenir dans le moment présent vous donnera les clés de la maîtrise de soi.

En effet, là où il n’y a pas d’angoisses, de stress, ou de négativité, c’est le moment présent.

Comment faire ?

Vous le savez peut-être, mais vous ne l’appliquez pas.

Vous avez le moyen d’être dans le moment présent à tout moment grâce à votre respiration.

Le but de l’exercice est ici de faire une pause mentale et de vous concentrer sur votre respiration.

Vous devez être attentif à l’air qui entre et qui sort de votre nez, ainsi qu’aux mouvements de votre ventre, qui se gonfle et se dégonfle.

Si vous constatez que vous êtes perdu dans vos pensées, respirez un bon coup et revenez dans l’exercice.

L’avantage de cette pratique, c’est que vous pouvez la faire partout.

Dans les transports, au supermarché, en voiture, dans les lieux publics avant de dormir. Partout !

Chaque moment de votre vie peut être l’occasion pour vous adonner à la respiration en pleine conscience. Idéal pour se concentrer sur l’instant présent !

Je suis sûr que cette action peut changer votre vie, comme elle a changé la mienne.

Je n’ai plus peur de mes angoisses ou de toute autre émotion qui pourrait me rendre mal.

Avec cette pratique, vous n’aurez plus peur de perdre vos moyens, parce que vous reprenez le dessus sur vos émotions.

Tout ce qu’il faut, c’est réaliser cet exercice sérieusement. Prenez votre temps, mais commencez-la le plus rapidement possible.

En fait, commencez-la maintenant. Sinon, vous la remettrez à demain, et ainsi de suite, et vous l’oublierez.

C’est important pour vous.

Et maintenant, voyons comment gérer vos pensées et dompter votre mental pour vous sentir mieux.

Gérer la négativité, c’est la condition pour aller mieux. Voici comment faire :

À force de donner du crédit à votre négativité, vous finissez par croire qu’elle existe.

Combien de fois vous êtes-vous dit que vous étiez cinglé, que vous alliez mourir, que vous n’aviez aucune capacité ou même que vous étiez condamné à vivre malheureux toute votre vie ?

La méthode que je vous propose est vraiment puissante, à condition toutefois d’être bien exécutée.

Le but de cette technique, c’est de faire une répétition régulière de pensées positives pendant quelques minutes.

Ça peut paraitre farfelu, mais ça marche !

La seule condition pour un vrai résultat, c’est la régularité.

Seule une pratique routinière donne des résultats.

Cette méthode permet de muscler votre mental, de vous habituer à être positif. C’est ce qu’il vous faut pour chasser vos émotions négatives.

Vous pouvez le faire le matin au réveil, ou le soir avant de vous coucher.

Voici au passage un petit secret que je vous donne :

La négativité a besoin de toujours plus de négativité pour survivre.

Voilà pourquoi il faut la stopper au plus vite !

Rien n’est grave : la puissance de la persuasion

Quand vous sentez qu’une émotion vous submerge et que vous perdez toutes vos facultés, actionnez le mécanisme de répétition et d’affirmation de phrase positive.

Se rassurer est un aspect important pour se sentir mieux.

Ne vous faites pas happer par vos émotions !

En affirmant des phrases fortes et puissantes, vous arriverez à court-circuiter les pensées limitantes et négatives qui circulent en vous.

Soyez plus fort avec vos mots et votre détermination !

Montrez à votre corps que vous êtes capable d’aller mieux et que vous ne tomberez pas dans le piège de la panique et de l’affolement.

Voici quelques phrases à répéter en situation de panique :

  • Rien ne sert de paniquer, je contrôle la situation.
  • Je sais garder mon calme.
  • La négativité ne me m’apportera rien de bon. Rien ne sert de se plaindre.
  • Tous ces symptômes (mal de tête, sensation de malaise, cœur qui bat rapidement…) ne sont que des signes donnés par le cœur pour me protéger de mes peurs.
  • Je peux gérer mes émotions et je suis fort(e).
  • Oui, je peux le faire.
  • Je n’ai pas à avoir peur, me mettre en colère ou déprimer. D’ailleurs, je peux gérer cette situation positivement.
  • Je suis maitre de mes émotions.

Évacuer son mal de vivre, simplement

Il existe deux méthodes simples pour évacuer et se sentir plus léger.

D’abord, vous devez en parler à quelqu’un. La discussion avec un proche ou un thérapeute vous permet de mieux comprendre ce qui vous arrive et de prendre de la hauteur sur vos difficultés.

Vous ne devez pas cacher votre mal-être comme 80 % des gens angoissés et émotifs.

Il ne faut pas faire ça !

La parole libère. C’est dans les moments difficiles que vous devez le plus vous ouvrir aux autres.

La discussion peut une excellente thérapie pour obtenir des conseils et de l’aide.

Ne négligez pas cet aspect.

C’est dans la discussion qu’on peut prendre de la hauteur et faire les bons choix.

D’autre part, c’est en partie grâce à cette méthode que j’ai appris à m’aimer et à prendre confiance en moi.

La discussion est une formidable énergie pour avoir la force d’y croire et de vivre pleinement sa vie.

Une autre variante de cette méthode consiste à tenir un journal. C’est un bon moyen pour prendre de la hauteur sur votre situation. Écrire peut s’avérer une bonne thérapie.

Écrivez tout !

  1. Pourquoi étiez-vous angoissé ?
  2. Quelles sont la raison et la source de votre stress, de vos angoisses ou de votre négativité ?
  3. Pourquoi avez-vous réagi de la sorte ?
  4. Comment avez-vous fait pour que la situation se calme ?

À la fin, essayez de mettre un plan d’action pour que la prochaine fois, ce moment soit mieux géré et moins dur pour vous.

Voici un court exemple :

Voilà, ça fait plusieurs semaines que mes angoisses avaient disparu. Enfin, je pensais cela, mais aujourd’hui, rebelote ! J’angoisse et j’ai des pensées négatives. Je n’arrive pas à trouver ma place dans ce monde.

C’est après une dispute avec mon mari.

J’ai dû pratiquer pendant quelques minutes un exercice de respiration, et me dire au plus profond de moi-même que cette angoisse était sûrement due à la dispute.

Au final, j’ai dû me rassurer et me calmer petit à petit.

La prochaine fois, j’essayerai de ne pas rentrer dans le jeu de la dispute, et de garder mon calme. Maintenant, je dois dormir.

À présent, vous connaissez tous les techniques pour mieux gérer votre émotivité. Tout ce qui vous sépare de la réussite, c’est la pratique de ces méthodes.

Vous êtes la clé du changement :

Les méthodes que je vous propose donnent de merveilleux résultats si vous prêt à remettre en cause certaines routines de vie qui sont la plupart du temps sources de peurs et de crises d’angoisse.

Il n’existe pas de méthode miracle pour vivre sans angoisses et bien gérer ses émotions. Seuls le temps et la pratique feront de vous une personne plus sereine et plus heureuse.

Je sais que c’est dur à entendre, mais je préfère être direct et franc avec vous.

Si vous souhaitez vous en sortir, il va falloir faire un effort sur vous-même.

Il n’y a pas de secret.

Ne lâchez absolument rien !

Je sais que c’est très dur.

Quand une angoisse survient, tout ce dont vous avez envie, c’est que cela s’arrête pour pouvoir reprendre le cours de votre vie normalement.

Et puis, quand vous être angoissé, vous vous ruez peut-être vers vos médicaments. Vous voulez fuir ou alors vous restez pétrifié, car la peur vous envahit.

C’est dans ces moments d’anxiété intense que vous devez mettre en pratique les méthodes que je vous propose.

Ça ne marchera pas du premier coup.

Au début, vous ressentirez de la colère, de la tristesse et de la résignation.

Mais c’est à ce moment clé que tout se joue. Il ne faut surtout pas lâcher à la première difficulté. Réussir demande de l’investissement, quoi que vous décidiez d’entreprendre.

Si vous constatez que ça ne marche pas, c’est bien souvent que vous n’avez pas assez pratiqué. Il faut persévérer. On ne devient évidemment pas maître de ses émotions en un claquement de doigts !

La pratique est l’élément décisif entre ceux qui se sentent mieux et ceux qui vivent toujours dans l’angoisse.

C’est le constat que j’ai pu faire.

Si je vous dis tout ça, c’est que je suis passé par ce dur chemin. J’ai dû apprendre à ne pas baisser les bras et à être plus fort face à mes crises.

Le corps est une machine qui a besoin de temps pour se reconstruire.

La patience et l’effort sont des nouvelles habitudes que vous devez apprendre si vous souhaitez vous en sortir.

C’est le moment de vous sentir en paix et de changer votre vie ! Contrôlez vos émotions !

Vous allez trouver mille excuses pour ne pas appliquer ces méthodes immédiatement. Je le sais, je suis passé par là.

Au final, vous allez lu cet article, vous savez que vous n’allez pas bien, et pourtant vous ne faites rien.

La preuve en est ! Vous vous dites peut-être :

Oui, mais moi, c’est différent…

Si ces méthodes étaient aussi simples, ça se saurait…

Ces méthodes ne sont pas faites pour moi…

Mais que voulez-vous vraiment ? 

Est-ce que vous voulez vivre toute votre vie dans l’angoisse et le mal-être, ou vous sentir bien et heureux ?

Il me semble que la réponse est pourtant évidente.

Alors, bougez-vous !

Je sais que c’est violent comme façon de faire, mais je dis ça pour vous aider.

Si j’ai réussi à aller mieux et repousser mes angoisses, c’est parce que j’ai lutté contre mes démons et que je me suis bougé. Je me suis fait violence !

Car je l’ai dit : il n’y a pas de secret.

Vous avez toutes les cartes en main pour évacuer les émotions qui vous mènent la vie dure.

Vous devez simplement décider de changer les choses quoi qu’il arrive.

Au début, vous verrez que les changements se feront doucement. Mais mieux vous un changement léger qu’aucune amélioration !

Il va falloir pratiquer sans relâche.

Lorsque j’ai rencontré les premiers signes de mes crises de panique, j’ai moi aussi eu cette peur de me dire que j’allais subir ces angoisses toute ma vie.

Finalement, j’ai appris à me résonner et à me dire que moi aussi, je méritais de vivre une vie normale.

Ne vous condamnez pas trop vite. Les crises d’angoisse ne sont pas une fatalité. Vous n’avez pas à les subir toute votre vie.

Il y a toujours une possibilité de s’en sortir.

Si je l’ai fait, vous pouvez le faire aussi.

Vous avez juste à semer les graines et à récolter les fruits de votre dur labeur, au bout de quelque temps.

Je reçois chaque jour des témoignages de personnes qui réussissent, à force de pratique, à vaincre leurs angoisses durablement !

Comment-mieux-gerer-ses-émotions-les-13-methodes-essentielles.

Alors, pourquoi pas vous ?

Hier vous n’aviez tout simplement pas les bonnes informations pour vous sentir bien.

Désormais, vous les avez.

Ne perdez plus de temps et ne passez pas à côté de votre vie.

Passez à l’action tout de suite !

PS : J’ai écrit un article qui t’intéressera peut-être. J’y parle des anxiolytiques naturels pour lutter contre le stress, les crises d’angoisse, et la dépression.

5 (100%) 3 votes