Sélectionner une page

Dans cet article, nous allons vous exposer les bienfaits du jeûne face à l’angoisse.

Toutes les religions et les grandes civilisations appliquent dans leurs doctrines et leurs cultures : le jeûne.

Le jeûne représente la discipline et la recherche de stabilité dans la vie.

Il est imposé sur une durée définie pour certaines religions.

Ces grandes institutions ont pu comprendre les bienfaits du jeûne.

Il serait intéressant d’appliquer le jeûne dans des domaines plus généraux.

Le jeûne, en quoi consiste-t-il et ses bienfaits ?

Avant d’exposer le bienfait du jeûne face à l’angoisse, il nous faut connaître la notion de jeûne et de l’angoisse.

Cette période de restriction volontaire ou imposée selon la situation.

C’est une forme de discipline appliquée par les religieux et les croyants sur une durée déterminée. À l’origine la restriction alimentaire est un acte de restriction accompagné par des prières.

Mais de nos jours, les études ont constaté que le jeûne possède des bienfaits thérapeutiques pour l’esprit et le corps.

Nous pouvons distinguer deux sortes de jeûne : le jeûne total et le jeûne partiel. La principale différence réside dans le fait que le jeûne total applique la non-consommation durant la période.

Tandis que le jeûne partiel applique la non-consommation des aliments solides, tout ce qui est ingéré sous forme de liquide est acceptable.

L’angoisse est une forme de réactions psychologiques qui se manifeste par une profonde inquiétude et une impression de danger imminente.

L’angoisse résulte d’un évènement stressant qui engendre des sensations de peurs et de terreurs. L’angoisse provoque des signes d’effroi comme l’estomac noué, la poitrine serrée, le souffle court.

L’angoisse peut également provoquer des sueurs, des nausées, des palpitations et des troubles du sommeil.

Cet état d’angoisse perturbe le comportement et le raisonnement de la personne au point même où elle perd le contrôle de son corps.

Avant de voir le bienfait du jeûne face à l’angoisse, nous allons exposer les apports dans cet article.

Voici une superbe vidéo qui vous partage les nombreux bienfaits du jeûne :

Les apports de réduire son alimentation pour le corps et le mental.

Le jeûne, à l’origine utilisé par les religieux et les croyants, a pour objectif de renforcer le contrôle du corps et l’éclaircissement de l’esprit.

L’abstinence alimentaire thérapeutique, les études ont démontré que l’application d’une période de diet offre des résultats positifs et non négligeables au corps et au mental d’une personne.

Cela permet au corps de se détoxifier les cellules.

Ce que nous ingérons comporte des toxines que l’organisme doit détruire ou rejeter par le biais du processus de digestion.

En appliquant une période de jeûne, l’organisme dispose de plus de temps pour traiter les toxines accumulées par ce dernier.

Cette détox affecte toutes les parties du corps, les toxines sont ainsi rejetées à défaut d’être détruites.

Moins manger est un bon moyen de renforcer la discipline d’une personne.

Dans la religion catholique, le jeûne est un moyen pour faire pénitence des péchés. Le jeûne thérapeutique tire les mêmes bénéfices, dans le sens où il permet de réduire les désirs en se focalisant sur le fait d’avoir faim.

Votre mental sera moins éparpillé que d’habitude.

Durant la période de jeûne, vos pensées seront dirigées vers votre envie de manger, même si vous luttez pour penser à autre chose; la pensée dominante sera la faim.

Les autres pensées seront ainsi reléguées au second plan.

Passons à présent au bienfait face à l’angoisse.

Le jeûne comme moyen de lutter contre l’angoisse.

Le privation alimentaire thérapeutique, d’après les études, favorise le bon fonctionnement des voies respiratoires. En cas d’angoisse, une personne aura de la difficulté à respirer : un essoufflement rapide est une des manifestations de l’angoisse.

Avoir une période de restriction alimentaire peut ainsi bloquer la détresse respiratoire et ainsi permettre à la personne de mieux gérer sa respiration.

La notion de NFR2, il s’agit d’une réponse physiologique : une substance que le corps libère lors d’une période de pause alimentaire.

En temps normal, cette substance est libérée par le corps lors d’une crise d’angoisse pour contrebalancer les effets de cette dernière. Lors de la période de jeûne, notre corps libère de la NRF2. L’angoisse est ainsi bloquée par la substance avant même son apparition.

Jeuner pousse l’organisme à produire des cytochromes P450.

Il s’agit d’une protéine de la famille des hémoprotéines qui intervient dans la réaction d’oxydoréduction.

Pour faire simple, cette protéine a la vertu de faciliter la circulation et l’économie d’oxygène. Face à une crise d’angoisse, cette protéine permet à l’organisme de bloquer les détresses respiratoires et de réduire ainsi l’état de détresse de la personne.

Enfin le jeûne permet la réduction et la baisse de la production de certaines hormones.

Comme l’organisme doit s’économiser lors d’un vide calorique, certaines substances sont considérablement réduites.

Certaines hormones sont ainsi produites en quantité minimale, ce qui réduit largement les désirs et les tensions dans l’organisme.

La privation d’aliment apporte ainsi une certaine forme de relaxation, qui est un moyen efficace pour réduire le stress et l’anxiété, des facteurs déclencheurs d’une crise d’angoisse.

Ainsi le jeûne peut être un moyen de gérer et de prévenir les angoisses dans la vie quotidienne.

Les crises d’angoisse sont des états difficilement gérables, cependant, le meilleur moyen de pouvoir les éviter est de les prévenir.

En prenant en compte des bienfait de cette méthode face à l’angoisse, il est intéressant de voir le jeûne thérapeutique comme une discipline intéressante.

Cela reste une méthode de prévention assez lourde, mais efficace.

Cependant, avant de prendre la décision de commencer un jeûne, il est important de bien se préparer et si possible de consulter un spécialiste comme un nutritionniste pour vous assister.

Si vous souhaitez plus d’accompagnement face à vos angoisses, voici une série d’article qui peut vous aider : cliquez ici